Accueil Maison Immobilier Toulouse : Avez-vous payé votre logement au bon prix ?

Toulouse : Avez-vous payé votre logement au bon prix ?

IMMOBILIER Alors que le Salon de l’immobilier se tient jusqu’à dimanche 12 mars au MEET, le Parc des Expositions de Toulouse, les notaires ont dressé un bilan des ventes immobilières. Si le volume reste important, les prix ont tendance à se stabiliser

  • En France, dans la majorité des métropoles, les prix ont baissé l’année dernière.
  • A Toulouse, la hausse des prix s’est poursuivie, ainsi que le volume des ventes, même si la courbe s’aplatit à Toulouse indique la chambre des notaires.
  • Un bilan des prix au m2 par quartier a été dévoilé cette semaine par les notaires, il montre notamment qu’il n’y a pas encore d’anticipation de la future ligne C de métro dans les quartiers qu’elle va traverser.

Depuis plusieurs jours, les responsables du secteur immobilier tirent la sonnette d’alarme partout en France : les voyants sont au rouge, en particulier dans la construction neuve où les ventes d’appartements ont enregistré une baisse de près de 25 % l’an dernier. L’inflation et l’accès au crédit de plus en plus difficile sont pointés du doigt. Et la baisse des prix dans l’ancien se poursuit dans de nombreuses villes françaises, comme Paris, Lyon ou Nantes.

Un tableau morose auquel la Ville rose semble pour l’instant échapper en partie. Si l’Observer de l’immobilier toulousain, qui ausculte le marché du neuf sur l’aire urbaine, estime qu’il s’en sort mieux que les autres métropoles françaises, il enregistre un « recul important des ventes au détail », avec 4.600 logements vendus contre 6.030 en 2021, soit une diminution d’environ 24 % « principalement expliquée par les refus de financement illustrés par un taux d’annulation de 21 % sur l’année ».

Du côté de la chambre interdépartementale des notaires, qui finalisent les transactions, le volume a même été plutôt à la hausse l’an dernier avec 37.000 transactions enregistrées sur le département de la Haute-Garonne (+ 1,8 % par rapport à 20Du côté de la chambre interdépartementale des notaires, qui finalisent les transactions, le volume a même été plutôt à la hausse l’an dernier avec 37.000 transactions enregistrées sur le département de la Haute-Garonne (+ 1,8 % par rapport à 2021) du terrain à bâtir, aux logements anciens et neufs.21) du terrain à bâtir, aux logements anciens et neufs.

Les courbes s’aplatissent à Toulouse

Sur le marché de l’appartement ancien, le prix médian dans le département est désormais de 2.900 euros du m2, contre 2.810 euros l’an dernier. Sur la commune de Toulouse, il est de 3.250 euros, en hausse de 1,4 % en 2022.

« Nous sommes arrivés à un seuil et à des courbes de prix qui s’aplatissent à Toulouse », reconnaît Frédéric Giral, le président de la Chambre interdépartementale des notaires qui a présenté cette semaine le bilan de l’année 2022, en amont du salon de l’immobilier qui se tient jusqu’à ce dimanche.

Hormis les Carmes (+6,8 %) où il y a pas mal de petits logements revendus assez cher, les autres quartiers à plus de 5.000 euros du m2 marquent le pas dans la hausse des prix. D’autres quartiers à plus de 3.500 euros continuent à voir leur cote toujours en hausse, comme Le Busca (+7,1 %) ou encore Arnaud-Bernard (+ 6,9%).

Les travaux de la future ligne C du métro démarrent un peu partout dans Toulouse, avant une livraison en 2028. Pour l’heure, les quartiers traversés n’enregistrent pas un effet levier sur les prix de l’immobilier. Que ce soit à la Côte Pavée (3.710 euros du m2), en baisse de 2,2 %, aux Sept-Deniers, aux Minimes (+2,9 %) ou encore à Bonnefoy (+3,4 %) les spécialistes n’enregistrent pas encore des hausses à deux chiffres comme cela fut le cas sur le tracé de la ligne B avant sa réalisation.

Dans les quartiers plus populaires et à moins de 2.500 euros du m2, les notaires constatent « un rattrapage des prix » notamment à la Reynerie (+ 11,4%), la Faourette (+ 11,1%), Bellefontaine (+ 9,7%) ou encore les Pradettes (+ 8,6%) qui ont fait l’objet de programmes de rénovation au cours des dernières années ou encore de constructions il y a quelques années.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here