Accueil Maison Immobilier JO de Paris 2024 : La mairie demande-t-elle aux Parisiens de prêter...

JO de Paris 2024 : La mairie demande-t-elle aux Parisiens de prêter leurs logements ?

FAKE OFF : L’une des filiales de la Régie immobilière de la Ville de Paris a lancé ce sondage auprès de ses locataires étudiants afin d’évaluer le nombre de jeunes prêts à laisser leur logement au personnel des jeux.

Ce mercredi plusieurs comptes sur les réseaux sociaux ont affirmé que la Mairie de Paris avait contacté ses habitants pour leur proposer de mettre à disposition leur logement pour les Jeux olympiques. Preuve à l’appui, ce qui semble être un mail présenté comme un sondage auprès des habitants.

En seulement quelques heures, les publications ont été vues plusieurs milliers de fois. La mairie semble demander aux Parisiens si, en échange d’un remboursement complet de leur loyer, ils accepteraient de céder leur logement durant les mois de juillet et août 2024.

Nombreux sont ceux qui ont totalement désapprouvé l’idée. Certains ont même avancé le fait que « pour des touristes on réquisitionne des logements, mais pas pour les gens qui dorment dans la rue, alors qu’il y a de nombreux logements inutilisés ». D’autres ont en revanche salué l’idée, indiquant que pour les étudiants qui ne restent pas à Paris l’été, ou ceux qui partent en vacances, c’est l’occasion d’économiser deux loyers. Au vu des loyers parisiens, ce n’est effectivement pas négligeable.

FAKE OFF

Mais il n’en est rien. La Mairie de Paris a rapidement eu vent de la publication, et a démenti l’information. « Non, Paris ne demande pas aux Parisiens de prêter ou louer leur logement pour les Jeux olympiques et paralympiques », a expliqué Emmanuel Grégoire, premier adjoint en charge de l’urbanisme, de l’architecture, du Grand Paris et des relations avec les arrondissements.

Si ce n’est pas la Ville de Paris qui est à l’origine de ce sondage express, qui est-ce ? Il s’agit d’une initiative de l’une des filiales de la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), Eneo. Comme de nombreux acteurs du logement en Île-de-France, cette filiale a été sollicitée par la mission Logement créée en janvier au sein de la Délégation interministérielle aux Jeux olympiques et paralympiques (Dijop).

Des logements étudiants pour le personnel des JO, encore qu’une idée

« C’est une démarche qui fait suite à des contacts avec le comité d’organisation des Jeux olympiques », précise la RIVP à 20 Minutes. « L’idée est de quantifier le nombre de logements qui pourraient être mis à disposition du personnel des JO. » Car cette mission Logement a pour objectif de trouver des places d’hébergement pour les personnels de l’État qui seront mobilisés pendant ces JO de Paris 2024. Par exemple, les gendarmes, les personnels soignants, mais aussi les agents de sécurité du secteur privé et certains des 45.000 bénévoles recrutés. L’article 19 de la loi relative à l’organisation des Jeux olympiques et Paralympiques promulguée le 26 mars 2018 qui permet cela.

Le sondage a été envoyé aux étudiants locataires, et les réponses sont totalement anonymes. « Cela leur permettrait une prise en charge de leur loyer sur cette période », précise la RIVP. « Il y a même un dispositif qui serait mis en place pour garder les affaires des étudiants qu’ils auraient laissés dans leur logement en temps normal. » Pour rappel, cela ne peut se faire que sur la base du volontariat, et aucun étudiant ne peut être mis à la porte de son appartement pour ces raisons. Pour l’instant, il s’agit seulement d’une évaluation, « c’est la Dijop qui évaluera la marche à suivre, et si c’est une solution qui sera utile et envisagée », note la RIVP.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here